Les RIP virtuelles … bonne idée?

Les RIP virtuelles … bonne idée?

Les RIP virtuelles … bonne idée?
Le point de vue de Pascal François

 

En fait, pas certain que les RIP virtuelles, exclusivement virtuelles j’entends, soient une bonne idée. Cette nouvelle disposition est certes permise, voire encouragée diront certains, mais à mon sens, elles ne doivent pas remplacer les temps d’information qui réunissent du public en salle.

 

Celles et ceux qui souhaitent s’exprimer doivent pouvoir continuer de le faire, mais forcément, autour de dispositions nouvelles, forcément adaptées au contexte COVD-19. J’ai bien dit qu’il fallait envisager une soirée d’information préalable (ou une soirée d’information classique) dans les meilleures conditions… Cela veut dire dans une salle d’une capacité suffisante (sur inscription), dans des conditions de distanciation sociale exigées et en respectant scrupuleusement les impositions du conseil national de sécurité Conseil National de Sécurité, cela va sans dire.

 

On peut même imaginer organiser deux soirées quand la contenance d’une salle est trop vite atteinte… Il n’y a pas que les développeurs de projets et le public qui doivent s’adapter. Le modérateur que je suis doit aussi s’adapter. Comment? En travaillant avec du matériel adapté : micro perche haute sensibilité pour continuer d’exercer mon métier au plus près du public, de manière sécurisée, en portant un masque, en adaptant l’agencement d’une salle, en permettant à chaque orateur de s’exprimer dans un micro qui lui est dédié le temps de la soirée…

 

Avec ma société, je propose – si nécessaire, d’aller plus loin en amenant une dimension virtuelle aux débats. On peut en effet retransmettre les débats et faire participer du public via une plate-forme dédiée. On peut enregistrer (son/image) une RIP ou une soirée d’information et la rediffuser… Des solutions existent pour ne passer à côté d’aucune expression citoyenne. Mais encore une fois, rien, je dis bien rien, ne remplacera la pertinence d’une soirée où les échanges entre les uns et les autres n’ont rien de virtuels.

 

Pascal François

Besoin d’un modérateur et de ses services adaptés ? +32 495 822 002 – pf@pascalfrancois.pro